30% des sondés considèrent qu’une réaction raciste peut se justifier.

1 février 2016