Je suis paresseux, pas productif et égocentrique!

14 octobre 2016

En une semaine, j’ai vu passé sur les réseaux sociaux des dizaines de fois cette infographie qui serait « éclairante » sur le fonctionnement des générations dans les entreprises…

De mon point de vue, si elle est éclairante, c’est uniquement sur le mécanisme du stéréotype tellement cette infographie est caricaturale !

A partir d’une étude réalisée en Australie à partir d’un questionnaire sur 1200 participants, on conclut sur les capacités et défauts en fonction qu’on soit né(e) avant 1963, entre 1963 et 1980 ou après 1980… partout sur la planète !

Personnellement, j’ai appris que j’étais paresseux, pas productif et égocentrique. Merci de me prévenir, c’est encourageant !

Reprenons le mécanisme de base des stéréotypes : répétez à un groupe de filles qu’elles sont mauvaises en mathématiques et vous verrez qu’elles auront effectivement des résultats inférieurs dans cette matière. A l’inverse, sortez-les des stéréotypes et, OH ! Surprise ! Elles auront des résultats conformes à la moyenne !

Si on travaillait à déconstruire les stéréotypes quels qu’ils soient plutôt que d’en créer des nouveaux qui continuent d’enfermer les individus dans des catégories indépassables, le fait même de créer ce type de questionnaires nous paraîtrait absurde !

Le stéréotype est violent, car il enferme les individus dans des catégories qui ne prennent pas en compte leur diversité et leur potentiel, il bride les énergies, les idées et parfois même l’envie de faire.

Pour intégrer les millénnials, travaillons sur les stéréotypes qu’ils ont sur les seniors, sur les X et … inversement !

Etienne Allais

PS : Dans la série stéréotypes de genre : avez-vous noté que les baby-boomers sont des hommes en cravate bleue et les X des femmes en robe rose ?

 

Retrouvez ce billet sur LinkedIn: https://www.linkedin.com/pulse/je-suis-paresseux-pas-productif-et-%C3%A9gocentrique-etienne-allais?trk=pulse_spock-articles