Ne dîtes plus diversité mais « biais inconscients » !

8 novembre 2017

Dans la silicon Valley, ne dites plus diversité mais « biais inconscients ».

Ils s’y mettent tous : Google, Facebook, Amazon… Les formations aux biais inconscients ont remplacé les formations traditionnelles à la diversité jugées inefficaces par plusieurs études.

Car la recherche avance… Et notamment, la recherche en neuroleadership. Celle-ci montre comment la prise en compte de nos biais inconscients peut accroître notre capacité à manager et à diriger.

Ces études montrent aussi que nous avons tous et toutes un fonctionnement inconscient qui est biaisé.

Le fonctionnement de notre cerveau nécessite de prendre des décisions très rapidement pour pouvoir se protéger d’une situation de danger. Imaginez si nous devions réfléchir 3 minutes pour se rendre compte que la personne en face de nous qui agite un couteau est dangereuse…

Et notre cerveau est bien plus efficace pour détecter une situation de danger qu’une opportunité. Cela induit forcement que notre jugement est biaisé. Les chercheurs appellent cela les biais cognitifs et ils en ont identifiés plus de 150 à ce jour !

Conscient Vs non conscient

Par ailleurs, notre cerveau à un mode de fonctionnement non-conscient, automatique, bien plus performant que le fonctionnement conscient. Notre partie non-consciente va traiter jusqu’à 11 millions d’informations tandis que dans le même temps la partie consciente va avoir accès à seulement 40 d’entre-elles ! Donc 99,999996% du traitement est fait de manière inconsciente.

Etant remplis de biais inconscients, notre cerveau, qui traite la majorité des informations de façon inconsciente, nous renvoie une vision du réel forcement biaisé !

Le problème est que dans une entreprise, on demande avant tout aux dirigeants et aux collaborateurs de prendre des décisions qui soient dans l’intérêt de la structure. Or, les biais inconscients sont souvent contre productifs !

Si je recrute quelqu’un parce qu’il fait de la planche à voile et que mon cerveau associe cela inconsciemment à une qualité indéniable, il est fort probable que la personne ne soit finalement pas si apte que cela à réaliser son métier. Mon biais de jugement, lié au fonctionnement inconscient, fait prendre une décision non objectivée et non adaptée à l’entreprise.

Et la diversité ?

Qu’est -ce qu’on observe dans les biais : nous avons une tendance à juger meilleures les personnes qui nous ressemblent !

Du coup, dans une société, les biais conduisent à des discriminations qui sont majoritairement dans le sens : majorité en poste vers minorité en poste. Pour le dire autrement, les personnes au pouvoir recruteront des personnes pour les remplacer qui leur ressemblent ! Donc pas de diversité !

Agir sur les biais inconscients, c’est justement faire en sorte de sortir de ces mécanismes automatiques et inconscients, d’objectiver les prises de décision et donc forcément d’accroître la diversité à terme !

Donc, ce n’est plus seulement agir sur la diversité mais également agir sur l’inclusion !

Diversité Vs Inclusion

Heidi Grant-Halvorson PhD, of the NeuroLeadership Institute fait cette comparaison intéressante entre diversité et inclusion :

« La diversité, c’est être invité à la fête tandis que l’inclusion c’est le fait d’être invité à danser à la fête. »

On ne peut pas se contenter de faire venir des gens diverses dans les entreprises. Il faut aussi organiser leur inclusion dans un environnement qui est par définition rempli de biais inconscients.

Formez vos collaborateurs aux biais !

Les formations aux biais inconscients vont d’abord expliquer le mode de fonctionnement conscient et non conscient du cerveau. Ensuite, nous revenons sur les biais qui peuvent nous conduire à préjuger une personne de façon automatique, et nous verrons surtout comment faire pour éviter que ce reflexe inconscient soit au cœur de notre décision.

Ces formations sont inclusives car elles montrent comment nous pouvons tous et toutes nous améliorer pour faire de la diversité une richesse et un atout au quotidien.

N’attendez pas 15 ans pour vous y mettre !

Les formations aux biais inconscients sont en train d’inonder les entreprises aux Etats-Unis et les retours sont positifs car chacun comprend sa capacité à s’améliorer pour être plus inclusifs.

Les résultats comparés aux formations très juridiques sont significativement meilleurs car les collaborateurs comprennent mieux le sens des politiques diversité après ces formations.

N’hésitez plus, chez entre-autre toutes nos formations suivent cette approche qu’elles soient en présentiel, en e-learning ou en blended learning.

 

N’hésitez pas à commenter ce billet sur linkedIn

Etienne Allais