Blog

Carrières. Les conséquences du surpoids

Une expérience menée par un site américain démontre que les personnes en surpoids sont moins susceptibles d’être embauchées ou d’obtenir une promotion. Et particulièrement si elles sont des femmes.

Lors d’un entretien d’embauche, les expériences professionnelles et les compétences sont évidemment ce qui retient le plus l’attention des recruteurs. Du moins, c’est souvent ce que l’on croit. Un autre critère s’avère en effet déterminant : l’apparence physique.

Les journalistes du site Quartz se sont livrés à une expérience pour le prouver. Ils ont sélectionné 4 photos d’hommes et 4 photos de femmes avec un indice de masse corporelle (IMC) normal, c’est-à-dire entre 18,5 et 24,9 (un chiffre obtenu en divisant le poids par la taille au carré). L’apparence de ces 8 personnes a ensuite été modifiée à l’aide d’un logiciel afin de leur ajouter quelques kilos. Les hommes apparaissaient alors clairement en surpoids tandis que les femmes, elles, étaient simplement à la frontière entre poids normal et surpoids.

Chaque photo a ensuite été montrée deux fois à 120 participants pour qu’ils estiment le degré d’employabilité sur une échelle d’un à sept (du plus bas au plus élevé). Lors du premier passage, il était précisé que le poste supposait d’être au contact de la clientèle. Ce n’était plus le cas pour le second passage.

Le physique, un critère surtout pour les femmes

Les résultats de l’expérience sont sans appel. Dans le cas du travail en contact avec la clientèle, les photos des hommes en surpoids ont reçu une note considérablement inférieure à celles les présentant avec un poids normal. Lorsque l’emploi ne prévoit pas de face-à-face avec les clients, aucune différence significative n’a été constatée.

Les femmes en léger surpoids ont été jugées largement moins employables dans les deux cas de figure. Que faut-il en conclure ?

Il apparaît qu’un léger gain de poids peut avoir un impact énorme sur l’employabilité, en particulier pour les femmes. Les femmes en léger surpoids semblent souffrir davantage sur le marché du travail que les hommes ouvertement en surpoids. De la même manière, une perte subtile de poids peut améliorer vos chances de succès lors d’un entretien, surtout si vous êtes une femme.”

Cette expérience met en lumière les standards de beauté imposés par nos sociétés, en particulier pour les femmes. Il est indispensable que les recruteurs réalisent l’existence de ce critère inconscient afin de pouvoir corriger le biais et se concentrer sur les compétences et l’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You have successfully subscribed to the newsletter

There was an error while trying to send your request. Please try again.

entre-autre : agir sur les biais inconscients pour plus de diversité will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.
%d blogueurs aiment cette page :