Songkran Festival : la fête de l’eau en Thaïlande

La fête de l’eau est très certainement, la fête la plus célébrée et la plus attendue en Thaïlande par tous les thaïlandais. Que signifie cette fête ? Pourquoi est-elle si importante et comment se déroule-t-elle ?

Origine  et signification de Songkran

Si nous voulons vraiment comprendre la signification de Songkran, nous devons en revenir aux origines. Comme vous le savez, le bouddhisme de toute l’Asie du sud-est a été importé de l’inde.

C’est en 1360, que le roi Ramathibodi fait venir de Ceylan au Ski Lanka une communauté (shanga) de bouddhiste pour y établir et propager le bouddhisme à travers tout le royaume

Le mot Songkran vient donc en toute logique d’un mot sanskri indien : Samkranti qui signifie littéralement “Passage astrologique” et désigne la “transformation” ou le “changement”.

C’est, comme dans le monde occidental et son nouvel an du 31 décembre, l’occasion de changer, de faire ses remises en question, et de prendre de nouvelles résolutions.

Pour symboliser cette transformation, les moines font couler de l’eau sur des statues de Bouddha. Et les ancêtres (parents ou grand-parents) versent de l’eau sur leurs enfants. Il s’agit de laver tous les péchés et la malchance de l’année passée et de repartir sur de nouvelles bases.

Pour réaliser cette transformation, les thaïlandais partis loin de leur foyer, prennent le temps chaque année de revenir à leur racine, dans leur famille, et dans leurs villages pour y célébrer Songkran. Il s’agit aussi de mettre les ancêtres à l’honneur. Les jeunes versent ainsi de l’eau sur les mains de leurs parents et de leurs grand-parents pour leur demander pardon et leur souhaiter la bonne santé.

Songkran est ainsi appelé communément aujourd’hui : Le nouvel an bouddhiste, et il est calqué sur le calendrier solaire hindou.

Une fête avec beaucoup d’eau

Vous l’aurez compris, pour se laver de ses péchés, il faut de l’eau, beaucoup d’eau ! Les thaïlandais se prennent ainsi chaque année à un incroyable jeu de bataille d’eau dans tout le pays. Il faut le vivre pour le comprendre. C’est un grand moment de partage et de joie en famille, entre amis, mais aussi avec tous ceux que l’on croise et que l’on ne connaît pas.

Ce qu’il y a de magique dans cette fête, c’est que, s’agissant d’une bataille d’eau géante à l’échelle d’un pays, peu de gens peuvent y échapper.

Toutes les voitures, les passants, les animaux sont littéralement aspergés d’eau à l’aide de seau, de pistolet et même de trompe d’éléphant.

Bien sûr, tout habillé, sinon, ce n’est pas drôle.

Et finalement durant ces trois jours de festival, il n’y a que le bon de chaque personne qui se voit. Le mauvais est laissé en arrière, la joie prenant la place de tous nos mauvais démons.

Défilés et ornements traditionnels

Pour que la fête soit complète, les thaïlandais ont pour habitude de bien la préparer. Si la plupart sont à pied déambulant dans les rues avec des pistolets à eau, d’autres sont en pick-up, armés de puissantes machines à eau joliment décorées, et formant de véritables cortèges qui défilent.

Mais les plus incroyables, reste les éléphants qui font, dans certaines régions, partis intégrants de la fête et participent pleinement à la bataille d’eau à l’aide de leur trompe.

On peut ainsi voir de magnifiques éléphants parés de somptueuses peintures traditionnelles, bombarder d’eau les passants qui répliquent à leur tour.

Et ce n’est pas pour déplaire, ni aux hommes et aux femmes, ni aux éléphants, car il faut rappeler qu’à cette période, les températures en journée sont de l’ordre de 35°C.

source : https://allothailande.com/songkran-festival-la-fete-de-leau-en-thailande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *