L’entreprise la plus paritaire du monde est française!

18 avril 2017

L’organisation à but non-lucratif Equileap vient de sortir un classement inédit sur l’égalité femmes-hommes dans les grandes entreprises. Cocorico ! L’Oréal pointe à la première place.

Les entreprises françaises s’en tirent bien en termes d’égalité entre les hommes et les femmes, si l’on en croit le classement établi par Equileap. Trois d’entre elles figurent dans le top 15 : L’Oréal est à la première place, Sodexo est 4ème et la Société générale pointe à la 14ème place.

Pour établir ce classement, Equileap a analysé des données liées à 3.048 entreprises affichant une capitalisation boursière de plus de 2 milliards de dollars, dans 23 pays. Chaque entreprise était notée sur 35, sur la base de 19 critères tels que le pourcentage de femmes cadres dirigeants, la flexibilité des horaires, l’égalité de salaires ou encore les congés parentaux.

Encore des progrès à faire partout

L’étude montre qu’au niveau international, il reste beaucoup de boulot. “Aucune entreprise n’a dépassé les 22 points”, déplore Diana Van Maasdijk. Et seulement 6 entreprises du top 200 ne présentent aucune inégalités salariales… dont L’Oréal !

Un classement des pays a également été établi, sur la base de la moyenne des notes reçues par leurs entreprises. La Norvège remporte la médaille d’or, suivie de la Suède, des Pays-Bas, de la Finlande et de la Grande-Bretagne.

Moyenne générale honorable pour la France…

La France arrive quant à elle à la 8ème place. “Un beau résultat, dont vous pouvez être fiers”, commente Diana Van Maasdijk, présidente et cofondatrice d’Equileap, qui précise que 116 entreprises Françaises ont été analysées, et que 15 d’entre elles figurent dans le top 200.

La parité dans les conseils d’administration, ainsi que les congés parentaux nous valent ce classement, selon la co-fondatrice d’Equileap.

…malgré un manque de femmes cadres

En revanche, nos entreprises ont des progrès à faire à deux niveaux : la flexibilité du travail, d’une part : “permettre d’avoir des horaires flexibles ainsi que de faire du télétravail augmente la parité, et sur ce point la France est en retard”, indique Diana Van Maasdijk.

D’autre part, nous manquons de femmes cadres dirigeants, “en France, le ratio hommes-femmes chez les cadres est en-dessous de la moyenne des 23 pays analysés”, ajoute-t-elle.

Trois secteurs paritaires

Selon l’étude, les secteurs les plus paritaires sont la communication, la finance et les services. Les femmes devraient-elle donc privilégier ces domaines ? “Surtout pas, il faut qu’elles visent le job de leurs rêves”, répond Diana Van Maasdijk.

Son conseil ? “En entretien d’embauche, lorsque l’on vous demande si vous avez des questions, incluez-en une sur la parité dans l’entreprise. Cela les poussera à être de plus en plus transparentes”.

Par Déborah Loye

En savoir plus sur: https://start.lesechos.fr/rejoindre-une-entreprise/classements-entreprises/l-entreprise-la-plus-paritaire-du-monde-est-francaise-8002.php?1BQt0hPIz3FjAiCu.99#xtor=RSS-2