Trisomique, elle crée son propre business… et ça cartonne !

18 janvier 2017

Malgré ses compétences et son enthousiasme, aucun employeur ne voulait d’elle. Mais Collette Divitto n’a pas perdu courage, loin de là !

Vivre avec un handicap n’exclut pas d’aller au bout de ses rêves. Prenez Collette Divitto par exemple. Pâtissière hors pair, cette jeune américaine trisomique a toujours voulu vivre de sa passion. Alors, comme aucun employeur ne voulait d’elle (et surtout pas de son handicap), elle a ouvert sa propre boutique ! Retour sur une success story qui donne des ailes !

Collette Divitto, 26 ans, est une grande amoureuse de la cuisine. Et ça ne date pas d’hier… Voici ce qu’elle a confié au site Upworthy :

« J’aime cuisiner depuis que j’ai 15 ans. Ça m’occupait en rentrant de l’école, les week-ends et pendant les vacances. »

Une passion si dévorante que la jeune femme a décidé tout naturellement d’embrasser la profession de pâtissière. Sauf que, malheureusement, il ne suffit pas d’émettre un voeu pour que celui-ci s’exauce… surtout si vous êtes porteur d’un handicap !

Collette Divitto ne manquait pourtant ni d’enthousiasme ni de talent mais, une à une, toutes les portes se sont fermées devant elle. Raison invoquée par les employeurs : « pas le profil souhaité. » Traduction : « vous êtes formidable mais bon, embaucher une trisomique, très peu pour moi. »

Pour autant, preuve que notre pâtissière déborde d’ambition et de détermination, Collette Divitto n’a jamais baissé les bras. Après des années d’échecs, résignée au fait que personne ne l’embaucherait jamais, elle a pris la seule décision qui s’imposait : monter elle-même sa propre affaire !

Aidée de sa maman et de sa soeur, elle a pu ouvrir son magasin : Collettey’s Cookies. Et depuis, ça cartonne ! La boutique avait à peine ouvert ses portes qu’un commerce de Boston lui passait déjà une commande ! Une première qui en annonçait beaucoup d’autres : le bouche à oreilles fonctionne à plein et Collette Divitto a de plus en plus de clients…

Le succès est tel qu’il a inspiré à la chaîne CBS un reportage qui n’a fait qu’accentuer l’engouement autour des cookies de la pâtissière. Désormais, les commandes affluent du pays tout entier !

Aujourd’hui, pour faire face, le jeune entrepreneur n’a plus le choix : elle doit embaucher ! Mais aucune autre obligation ne pouvait la rendre plus heureuse. Pour elle, après tant de désillusions, c’est l’occasion de donner leur chance à des personnes handicapées.

« Mon plus grand succès est de pouvoir tendre la main aux autres. »

 

Source: http://positivr.fr/collette-divitto-trisomique-patissiere-propre-magasin/